Edito N°1

Dimanche 15 Juillet 2012

La douleur n’est assurément pas une information fiable, certaines blessures superficielles sont en effet plus expressives que d’autres, plus profondes.


Edito N°1
La douleur n’est assurément pas une information fiable, certaines blessures superficielles sont en effet plus expressives que d’autres, plus profondes.

Mais doit-on pour autant la mépriser ou l’ignorer, tancer le patient qui nous consulte pour ce seul motif ? La douleur reste notre seul indicateur d’une dysfonction, d’un mal être. D’où qu’elle provienne, elle sera notre guide mais aussi notre garde fou. L’écouter, la respecter, sans toutefois la prendre pour l’illusion qu’elle veut nous donner.
 
Pour autant, la douleur est l’expression de toutes les émotions. N’est-on pas en joie de ne pas la sentir, fier de la combattre, triste de la voir s’abattre sur nos proches, coléreux d’envisager sa toute puissance, parfois honteux de la faiblesse qu’elle engendre, déçu de s’y soumettre, surpris de sa violence mais toujours euphorique de la vaincre ?!
 
Nous voilà donc missionnés, désignés pour que, mieux que quiconque, nous appréhendions cet aspect fondamental de l’être humain. Découvrons dans ce premier opus un nouveau Monde de l’Ostéopathie plus dynamique et plus proche de notre réalité, de notre pratique, une ouverture sans pareille sur les complémentarités offertes par les différentes cultures et traditions médicales.

Frédéric Zenouda



Inscription à la newsletter